vendredi 21 avril 2017

Sauveur et fils

Marie-Paule Murail










  • Broché: 300 pages
  • Editeur : ECOLE DES LOISIRS (13 avril 2016)
  • Collection : Médium GF
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 221122833X
  • ISBN-13: 978-2211228336











Avec un tel prénom, Sauveur n’avait pas d’autre choix que de consacrer sa vie à essayer de soulager ses contemporains. Sauveur Saint-Yves a donc quitté sa Martinique natale pour devenir psychologue, le docteur des âmes. Autant dire qu’il ne s’ennuie pas, tant nos contemporains qui furent un temps muets à la seule idée d’avoir affaire à quelqu’un qui pouvait lire en eux comme dans un livre ouvert , ne se lassent pas à présent de s’épancher sur fauteuils et divans dédiés.

Il y en a un que ça intéresse particulièrement ces histoires de secrets de famille, de mal-être d’ado, de pipi au lit ou de couples abimés : c’est le petit Lazare, en planque derrière une porte entre-ouverte, et qui suit les intrigues familiales comme un feuilleton à rebondissements!

Ça ressemble à une série télé, française, dans le rythme et le sujet, d’ailleurs la suite est déclinée en saison.


Ça se parcourt de la même façon, sans déplaisir, sans passion non plus, alors saison 2, peut-être, pourquoi pas à l’occasion.


- Excusez- moi, commença-t-il en s'asseyant dans son fauteuil, je n'ai pas bien compris la dernière fois ce que vous faisiez dans la vie...
- C'est normal. Je n'ai pas compris non plus

*

Madame Dumayet, n'ayant pas perdu de vue la nécessité pour l'écolier français de travailler en groupe, redémarra aussi ce mardi l'activité d'écriture collective. On arriva en milieu de matinée à un tel paroxysme d'autonomie participative que la maîtresse, qui au début de sa carrière exigeait d'entendre une mouche voler, n'aurait même pas entendu un avion à réaction.



"SAUVEUR ET FILS" - UN ROMAN DE MARIE-AUDE MURAIL - LU PAR SON AUTEURE from L'Œil à  Mémoires on Vimeo.

jeudi 20 avril 2017

Méditer jour après jour

Christophe André








  • Broché: 304 pages
  • Editeur : L'Iconoclaste (22 septembre 2011)
  • Collection : psychologie
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2913366376
  • ISBN-13: 978-2913366374
















Dans le domaine du développement personnel, la difficulté n’est pas de trouver un guide, c’est de faire le tri parmi les milliers d’ouvrages qui voient le jour chez les éditeurs. Christophe André, bien présent sur les ondes, sonores ou visuelles , est une référence. Et il n’en est pas à sa première publication. Alors quels arguments pour orienter son choix vers Méditer, jour après jour?

Passons sur le succès du livre : on a vu de vrais daubes battre des records de vente.

On découvre rapidement que le texte est illustré, et magnifiquement, par des oeuvres d’art, des toiles, dont certaines sont très connues, et qui soulignent le thème de la leçon. Ce sont 25 textes  et donc 25 toiles, sur lesquelles notre regard est guidé pour en découvrir des détails qui leur donnent un sens. Même si la méditation en pleine conscience n’est pas votre tasse de thé, le regard posé sur les scènes peintes est un atout majeur de ce livre, une invitation à regarder au delà du coup d’oeil, à découvrir ou redécouvrir le message de l’artiste.

Les leçons de méditation, quant à elles, n’ont rien de nouveau quand on connaît un peu les pré-requis , que l’on pratique ou pas. Ce qui est fort ici, c’est le soutien du message délivré par la peinture. De la toile à la pensée, de la pensée à la toile, c’est un renforcement positif et réciproque qui fait tout l’intérêt de ce livre -là.

Double cible donc : les amoureux de l’art pictural et les adeptes de la spiritualité à tendance bouddhiste : le public ciblé est large.




mardi 18 avril 2017

Rêver

Franck Thilliez










  • Broché: 600 pages
  • Editeur : Fleuve éditions (26 mai 2016)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265115584
  • ISBN-13: 978-2265115583













Un polar de Thilliez , c’est un peu comme une recette de grand chef : beaucoup de travail de préparation et de réalisation, pour arriver au montage final, pour finalement être engloutie en quelques bouchées! Ce dernier opus est même générateur de nuits blanches consenties, au risque de passer la journée suivante dans le pâté. En totale empathie avec l’héroïne de l’ouvrage, qui souffre de narcolepsie.

Les premières pages peuvent faire craindre le pire : le karma d’Abigaël est quand même sacrément atterrant : outre la pathologie invalidante qu’elle subit, et qui la maintient en permanence à la lisère du rêve et de la réalité, au risque de ne plus les distinguer, elle subit aussi des drames familiaux destructeurs, qui sont au coeur de l’histoire. c’est à partir de subtils indices qu’Abigaël refuse d’admettre la thèse officielle de l’accident qui l’a séparée de ceux qu’elle aimait le plus au monde.

L’enquête est dense, riche en révélations, et tentaculaire : au delà du suspect psychopathe kidnappeur d’enfants, bien d’autres personnages semblent impliqués.

C’est un récit sans répit, un truc à tourner les pages avec fébrilité, tout en restant vigilant pour ne pas omettre un détail révélateur.

Sur la construction, je reste mitigée,. Qu’apporte t-elle par rapport à un récit chronologique? Hormis le fait d’embrouiller le lecteur, même si l’abscisse temporelle au début de chaque chapitre constitue une béquille de fortune.

L’improbable clinique au bord de la falaise à Plogoff m’a fait sourire : depuis le projet avorté de centrale nucléaire dans les années 80, la lande est vierge de toute construction. (Thilliez me raconterait donc des mensonges que la plupart du temps je suis incapable de repérer?)

Un petit plus que ce lien codé pour avoir le droit de lire le 57ème chapitre (dont l’absence m’avait échappée :  je ne vérifie pas en pleine action le titre du chapitre, à fortiori quand il s’agit d’un chiffre).


En conclusion, un excellent thriller , qui a de plus un effet sur mes propres rêves, plus denses, plus marquants.

Challenge Babelio Pavés 2016-2017





Mener une enquête était un éternel recommencement, une plongée sans cesse renouvelée au coeur d'une fractale : plus on descendait dans le détail, plus ce détail s'enrichissait de nouvelles pistes à explorer jusqu'à tomber sur un autre détail, et ainsi de suite. Et les assassins les plus retors se repliaient au fond de la fractale, attendant qu'on vienne les déloger.

*

Quand elle recouvra ses esprits, les ténèbres avaient relayé la lumière. La chambre baignait dans une moiteur de jungle, alors que le givre s'accrochait à la vitre de la fenêtre. De petits pétales de glace s'ouvraient les uns à côté des autres comme des fleurs maudites





vendredi 14 avril 2017

Le loup en slip

Mayana Itoïz Paul Cauuet Wilfrid Lupano









  • Album: 36 pages
  • Editeur : Dargaud (4 novembre 2016)
  • Collection : Le Loup en slip
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2505067201
  • ISBN-13: 978-2505067207











Un régal , ce loup en slip.

Il fait bien peur ce loup, il a tous les attributs de l’empêcheur de tourner en rond. Mais il alimente aussi tout un petit commerce qui surfe sur la récupération des fragilités humaines; Autrement dit, on voit très bien qui il pourrait figurer…
Mais voilà quand on va au fond des choses, , qu’on s’interroge sur chaque préjugé,  et que l’on commence à comprendre le pourquoi du comment, les choses peuvent évoluer.

L’auteur glisse adroitement le lien avec Les vieux fourneaux


A lire à tout âge, et ne pas oublier de chercher avec attention tous les petits détails planqués dans les pages.















vendredi 7 avril 2017

J'ai vu une fleur sauvage L'herbier de Malicorne

Hubert Reeves









  • Broché: 256 pages
  • Editeur : Le Seuil (9 mars 2017)
  • Collection : Science ouverte
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2021290883
  • ISBN-13: 978-2021290882











Après avoir contemplé l’infiniment grand, Hubert Reeves baisse les yeux vers le petit, le ténu, le délicat, que pour un peu l’on piétinerait avec indifférence.

Ce sont les sentinelles des saisons, qui illuminent de leur palette infinie nos talus, nos sous-bois,  nos prairies, se permettant avec l’outrecuidance de semer le désordre dans le jardin que nous cultivons. Au risque d’être taxé de mauvaise herbe, de celle que l’on sépare du bon grain.

C’est donc un répertoire quelques centaines de fleurs sauvages, qui  s’identifient  parfois en différé , le temps que le feuillage s’épanouisse en corolle unique. Mouron, pulsatille, digitale, épilobe, ou centaurée, elles sont parfois la version épurée de variétés cultivées, plus discrètes mais plus libres, libres de s’épanouir où bon leur semble

Chaque entrée est illustrée d’une photo qui facilite l’identification, et d’un texte descriptif et poétique, avec parfois un accès au jardin des souvenirs de l’auteur.


Un bel herbier, mis en valeur par un homme que les étoiles ont rendu sage.








mardi 4 avril 2017

Ivres paradis Bonheurs héroïques

Boris Cyrulnik








  • Broché: 240 pages
  • Editeur : Odile Jacob (13 avril 2016)
  • Collection : OJ.PSYCHOLOGIE
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2738133940
  • ISBN-13: 978-2738133946








A partir de son histoire personnelle, de ses carences affectives, Boris Cyrulnik s’attache à la figure du héros, celui qui se substitue à l’absence d’un modèle, et dont la création imaginaire conditionne la survie, et empêche de sombrer dans la folie.
Mais il y a héros et héros, et cette figure tutellaire peut engendrer le pire comme le meilleur.

Du héros qui fanatise et fige le processus de réflexion, entrainant dans son sillage la foule décérébrée mais apaisée, au personnage de légende réduit à ses exploits, en passant par un inventaire personnel tout aussi efficace, le héros est protéiforme. il est un archétype d’un besoin fondamental de réassurance que notre condition d’humain, vaste énigme accessible à notre conscience,  objet d’infinies  conjectures, elles-même propices à l’éclosion de gourous de tous poils.

Ainsi le héros est nécessaire, sécurisant et infiniment pernicieux.


Le thème est largement développé et argumenté. De nombreux (trop nombreux? renvois à une bibliographie conséquente étayent le propos, illustré par des exemples historiques ou mythologiques. 


Même si le bilan à la fermeture du livre permet de se rendre compte de l’étendue  du travail autour du sujet, traité de façon précise et analytique, en cours de lecture, j’ai eu néanmoins l’impression de tourner en rond et de relire en boucle le même chapitre, ce qui a rendu cette lecture fastidieuse, malgré l’intérêt que je porte au sujet




Pas d'existence sans épreuves, pas d'affection sans abandon, pas de lien sans déchirure, pas de société sans solitude, la vie est un champ de bataille où naissent les héros qui meurent pour que l'on vive.

*

Toute littérature totalitaire cherche à émouvoir , non pas à développer le sens critique.

*

Le besoin de héros est un indicateur de la défaillance de l'individu dans son groupe. Le contexte culturel propose souvent des images de héros afin d'utiliser cette détresse à son profit.

*

Ce n'est pas difficile de faire fonctionner une société totalitaire : il suffit d'associer le panurgisme des foules avec une armée de petits fonctionnaires.

*

Les verbes qui vont à la main ne sont pas ceux qui viennent à la bouche. Un objet parlé n'a pas la même existence que le même objet quand il est écrit. Les paroles s'envolent, alors que les écrits donnent une impression de vérité matérielle. C'est pourquoi les romanciers sont plus porteurs d'idéologie que ce qu'ils veulent nous faire croire.

*

Quelques phrases bien tournées suffisent pour toucher le lecteur ou enflammer l'auditeur. Quand un auteur possède ce talent, ses mots gouvernent l'âme de ses lecteurs. C'est pour cette raison que les dictateurs courtisent les  écrivains. Ceux qui acceptent de mettre leur talent au service du chef seront bichonnés. Ceux qui s'y opposent seront censurés, emprisonnés ou même assassinés.



vendredi 31 mars 2017

A la table d'une famille chinoise

Eliane Cheung







  • Relié: 136 pages
  • Editeur : Alternatives (27 octobre 2016)
  • Collection : ARTS CULINAIRES
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070196720
  • ISBN-13: 978-2070196722









C’est un livre de cuisine pas comme les autres

Un livre de vraie cuisine chinoise, pas celle de restaurants orientaux où l’on sert aussi bien du thaï, du vietnamien, ou du japonais le tout européanisé pour épargner nos palais formatés. Une cuisine familiale, et authentique. simple aussi, réalisable pour peu que l’on trouve les ingrédients, (pour la plupart substituables si vraiment on est en panne.

Mais c’est aussi un livre de souvenirs, d’histoire, celle de Tai Wing arrivé à Paris dans les années 60. il y fondera une famille qu’il nourrira avec les revenus de son restaurant, tout en régalant ses convives de saveurs nouvelles et authentiques.

Tout cela est intéressant, et émouvant. Mais ce qui par dessus tout apporte son originalité au livre, e, ce sont les illustrations. Les recettes, Cheng a avoué sur France Inter ne pas savoir les faire. Par contre, elle a un talent exceptionnel pour les « croquer »…..avec ses crayons de couleurs. C’est absolument magnifique. 

On a donc autant  envie de tenter la réalisation les recettes que de les déguster avec les yeux. Chaque dessin est une oeuvre d’art.
Tout y est représenté, les ingrédients, les instruments, les portraits de la famille et bien sûr les plats.


C’est un livre plein de sentiments, d’amour, de partage. Presqu’un feel-good.