samedi 4 septembre 2010

Photo de groupe au bord du fleuve

Emmanuel Dongala

 




Un petit groupe de femmes casse des pierres au bord du fleuve. Pour un maigre salaire. Le simple souhait d'un peu plus de justice va mettre le feu aux poudres. Et nous permettra de comprendre le chemin qui les a conduit jusqu'à ce chantier. C'est aussi l'occasion pour l'auteur de dresser un portrait sans complaisance de ce pays où être femme est une lutte de chaque jour. Beaucoup d'humour et une certaine gravité. La mise à distance créée par l'utilisation de la 2ème personne ajoute un effet de relief tout à fait agréable à cette histoire.

 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire