samedi 27 août 2011

Le poulpe : la vacance du petit Nicolas

Pierre Cherruau
Renaud Dély








































Pas vraiment un polar (pas de crime, intrigue squelettique, pas de vraie enquête), pas non plus un pamphlet politique, pas plus, loin de là une comédie romantique : c’est le Poulpe (que Jean Pierre Darroussin avait si bien incarné au cinéma).
Nos politiques y sont éreintés, ridiculisés,  caricaturés, de façon fort adroite car les portraits féroces sont criants de vérités. Les autres personnages, haut en couleurs, restent dans le ton «poulpien»
Bref on passe un bon moment, avec le sourire au lèvres, même si c’est parfois un sourire teinté d’amertume. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire