dimanche 27 novembre 2011

Morts accidentelles

Robin Cook



















Maître incontesté du thriller médical, comme le qualifie la quatrième de couverture, Robin Cook nous emmène cette fois en Inde, explorant le thème du tourisme médical.
En effet certains hôpitaux privés indiens proposent à des prix très attractifs la prise en charge de pathologies chirurgicales inabordables aux Etats Unis en particulier, quand on n’a pas une couverture santé correcte. Le service rendu attire de plus en plus de patients faisant de l’ombre aux structures de soins US : il devient donc nécessaire d’intervenir pour  semer le doute parmi les clients potentiels en tuant délibérément quelques patients, et en diffusant rapidement l’information sur les ondes. Pas de chance pour le gang, la première victime est la grand-mère d’une étudiante en médecine particulièrement pugnace et qui refuse de croire à la mort accidentelle.Elle se fait aider par le couple vedette Laurie Montgomery et Jack Stapelton , médecins légistes bien connus des lecteurs fans de Robin Cook, pour élucider cette affaire, d’autant que deux autres décès  surviennent simultanément, ce qui conforte la jeune femme dans son hypothèse d’un complot
L’intrigue en elle-même est nettement moins travaillée  que dans les romans précédents : on connaît d’emblée les coupables, peu de scènes  oppressantes, pas de rebondissements. On croise bien quelques méchants corrompus prêts à liquider qui que ce soit pour une poignée de billets, mais l’auteur nous  avait habitué à beaucoup plus méchant...
Par contre, la description de l’ambiance, des lieux touristiques et même de la rue de New-Delhi est remarquable: on s’y reconnait totalement. De même, les réactions suscitées par ce choc culturel que constitue pour un touriste occidental la découverte d’un tel pays est très bien rendu. Robin Cook : guide touristique?.....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire