vendredi 27 janvier 2012

La vengeance du wombat et autres histoires du bush

Kenneth Cook
















Ce recueil de nouvelles désopilantes met en scène un écrivain (le narrateur) en proie à mille tourments pour peu qu’il ait le malheur de croiser sur son chemin un être vivant (humain ou animal) en plein coeur du bush.
Bien qu’il ait appris à décoder les principes de base de survie sociale dans ce milieu, en évitant certaines bévues comme de refuser un verre dans un bar, ou d’avouer son métier (au risque de subir des confidences interminables dans le but de se retrouver dans un écrit, moyennant finances !), il attire inévitablement sur lui la guigne et se retrouve dans des situations inextricables (un exemple : comment peut-on se retrouver coincé dans un conduit de cheminée parce qu’un réparateur de cuisine a frappé à la porte.)
On fait de gros progrès en nomenclature animale australienne : savez-vous ce qu’est un wombat, un quokka, ou un boomer? En effet presque toute les nouvelles concernent des animaux, que le narrateur affronte soit en tête à tête, soit via le concours d’un autochtone ayant le goût du risque et une grande confiance en son étoile (certains animaux sont de grosses bêtes brutes, et il fait se méfier de ceux qui semblent inoffensifs sous leurs allures de gentilles peluches!)
Usant  profusément de l’auto dérision, le narrateur donne un ton très humoristique à ses aventures et l’on comprend sa méfiance vis à vis de toute requête de la part des indigènes qu’il croise. Malgré son instinct de conservation et ses pressentiments, son destin le traque pour lui faire vivre d’incroyables péripéties pour le plus grand bonheur du lecteur. 
Je remercie les éditions du Livre de Poche pour ce partenariat dans le cadre de la sélection pour le Prix des lecteurs 2012


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire