samedi 21 avril 2012

Allumer le chat

Barbara Constantine
















ISBN / EAN
9782702137567
Code Hachette
5179460
Format
110x210x22 mm
Prix TTC
15,50 €












Avec Et puis Paulette, il était difficile de résister à l’envie de découvrir les autres productions de Barbara Constantine. C’est donc Allumer le Chat qui ouvre le bal (les autres sont en rang d’oignon dans ma liseuse). Et c’est à nouveau c’est un tourbillon de personnages pas trop dans les normes,pas comme il faut, surtout si l’on se glisse dans le secret des alcôves (trahison, vols, crimes déguisés, mensonges, sont les apanages de couples mal assortis, d’enfants non désirés, de femmes trompées, d’hommes aussi, de photographes pervers, ou de cuisinières «sauvages»). Chacun prend la parole pour donner sa version,  les enfants , les parents, les amants, les beaufs, les croque-morts, et même le chat, celui qui manque de se faire allumer à chaque fois que Raymond traite son intoxication à la nicotine par de l’herbe (et ça marche, dit-il)

Le langage est haut en couleur, plus ou moins châtié en fonction du narrateur, toujours très explicite : il n’y a pas que le chat qui soit appelé par son nom. Terrible le matou, entre nous soit dit, il cherche les histoires : «le petit salopard avait trouvé ses cigarettes dans sa poche et les avait toutes dépiautées pour se rouler dedans» de quoi se faire allumer!

Icic les décès sont plutôt bien vécus : ils soulagent d’un bourreau, donnent l’occasion de se faire la belle, font naître des passions artistiques, créent de nouveaux couples, et pas forcément classiques, permettent de déterrer (!) des secrets de famille. La mort fait partie et de la vie et se fait complice des destinées et redresseuse de torts.

On est pas loin de Clochermerle, revu à la mode du XXIè siècle. 

Lu sur Sony reader PRS T1


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire