mardi 10 avril 2012

Olive Kitteridge

Elisabeth Strout









  • Poche: 408 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (29 février 2012)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais) : Pierre Brévignon
  • ISBN-10: 2253159786
  • ISBN-13: 978-2253159780









Olive Kitteridge est grande, massive même, et le temps qui passe lui fait encore prendre de l'ampleur. Elle est abrupte, peu avenante, et sa carrière de professeur de mathématiques laissera à ses élèves des souvenirs de terreur. Le cours de sa vie et de celle de la communauté qu'elle fréquente  nous est contée au cours de treize histoires, indépendantes, de la taille d'une nouvelle, et qui semblent extraites d'un feuilleton publié dans un journal. Ces épisodes sont en effet indépendants et Olive y prend part de façon très inégale : centre du propos ou simple évocation au détour d'un paragraphe. Et l'on y côtoie la vie banale d'une petite ville de province américaine (Crosby, dans le Maine) de mariage et mésalliances, en malheurs ordinaires (mort, maladie, séparation, trahison...), mais aussi entraide et pardon, sur une trentaine d'années .

De nombreux thèmes de la vie en société sont abordés , famille,  éducation, religion et politique, mis en mots par la verve rustique  d'Olive : pas de demi-mesure ou de langue de bois.

Ni sinistre (et pourtant les situations dramatiques ne manquent pas), ni franchement humoristique (même si on peut quelquefois sourire), le ton se veut neutre, sans parti pris, un peu comme on relaterait des faits divers dans un quotidien local, avec tout de même quelques envolées lyriques face à des paysages grandioses. 
L'écriture est agréable , mais sans grande originalité.

La lecture fut donc plaisante, sans plus. Je n'ai pas ressenti cette urgence de retrouver le récit comme cela peut arriver dans certains romans palpitants, mais un certain plaisir était cependant au rendez-vous. C'est sans doute le déroulement chronologique qui crée l'envie de poursuivre : évolution du destin singulier de l'héroïne évoqué en parallèle aux mutations de la société américaine 

Ce roman a reçu le Prix Pulitzer Fictions en 2009 et a été finaliste pour le National Book Critics Circle Award en 2008

Lu dans le cadre de la sélection pour le prix des lecteurs du Livre de poche



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire