dimanche 17 juin 2012

Les mois d'avril sont meurtriers

Robin Cook





















Tout commence par un crime...gratiné n'est pas le mot, puisque le cadavre a été cuit. Bouilli. Découpé de façon professionnelle. Puis réparti en 4 sacs plastiques bien refermés par des agrafes.
Sur les traces du psychopathe capable d'un tel crime, le narrateur : un flic atypique, sergent, refusant mordicus de monter en grade pour ne pas quitter la section des morts non élucidées. Passé lourd puisqu'une mort, élucidée celle-là, le hante : celle de sa fille victime de la folie de son ex-épouse.

Peu de tueurs sont capables de mettre en scène un tel tableau macabre et notre flic repère rapidement un profil compatible. Reste à élucider les tenants et aboutissants de l'affaire, qui risque fort de remonter très haut et de bousculer certains intouchables au passé peu glorieux

Livre de fond de PAL, acheté par erreur du fait d'une homonymie : je croyais avoir affaire à Robin Cook, l'américain,l'auteur de thrillers médicaux et si le titre m'avait paru bien long par rapport à ceux que cet auteur utilise habituellement, la lecture des premières pages m'a vite fait prendre conscience de ma bévue. Il s'agit en fait de Robin Cook le britannique décédé en 1994

Ma déception fut de courte durée car on se plonge dans un bon roman noir, avec des méchants bien trop méchants pour que leur passé les excuse et des gentils qui n'ont pas toujours vécu dans l'allégresse non plus. L'intrigue se tient même si l'on a pas à deviner qui, mais plutôt pourquoi et comment. Le personnage du flic atypique est toujours un plus dans ce type de roman. Pourquoi pas explorer les autres publications de cet auteur? D'autant qu'il me semble que au moins deux autres font partie de la pile....


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire