mercredi 23 juillet 2014

Moi, jardinier citadin

Min-ho Choi









  • Relié: 207 pages
  • Editeur : AKATA (23 janvier 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2369740019
  • ISBN-13: 978-2369740018
  • Dimensions du produit: 23,2 x 17,2 x 2,4 cm
  • Traduction - Adaptation - Lettrage: 








Une fois n’est pas coutume, merci à Babelio et aux Editions Akata de me donner l’occasion de me familiariser avec ce genre particulier de littérature qu’est la BD.

Moi, jardinier citadin, c’est une chronique graphique illustrant l’agriculture urbaine, phénomène récent mais très contagieux, né du plaisir ou de la nécessité et très répandu dans les grandes villes de la planète. Dans le cas présent, c’est la Corée qui plante (!) le décor. Un jeune coréen novice en matière de culture saisit l’occasion de louer un terrain, pour y planter son potager. Les sarcasmes des habitués ne le découragent pas, d’autant que de précieux conseils s’y associent. Les petits succès ou les drames météorologiques se succèdent, tout en permettant des prises de conscience plus profondes et philosophiques. Ne faut-il pas cultiver son jardin?

Le sujet abordé, précédé d’une préface du président de l’Association coréenne pour une agriculture durable, qui reflète bien la dimension sociologique de ce phénomène des jardins urbains, est très intéressant. L’auteur précise bien qu’il ne s’agit en aucun cas d’un manuel de jardinage, et pour le lecteur français, c’est encore plus vrai, car les habitudes et les produits cultivés diffèrent beaucoup de ce que nous récoltons en Occident. C’est plutôt un journal de bord du jardinier débutant. C’est aussi une illustration de la solidarité que crée cette activité, qui initie de nombreux échanges, d’astuces ou de récolte.

Le dessin a la délicatesse de l’aquarelle, les couleurs nuancées sont un vrai régal pour les yeux. c’est un des grands mérites de la BD.

J’ai eu plus de mal avec le texte, et pour suivre l’histoire, qui m’a paru hachée, et parfois incompréhensible. Il peut s’agir de ma propre incompétence technique pour ce style de lecture…..


C’est donc un bel album, avec un sujet fédérateur. Juste un bémol pour l’absence de fluidité du texte, mais encore une fois, cela peut être du à un manque d’habitude. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire