mardi 21 octobre 2014

Dora Bruder

Patrick Modiano






  • Poche: 144 pages
  • Editeur : Gallimard (2 avril 1999)
  • Collection : Folio
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070408485
  • ISBN-13: 978-2070408481









Faire revivre les lieux et les êtres en procédant à des inclusions dans son propre passé  : c’est ainsi que Modiano, au cours des 27 romans qu’il a écrit reconstitue des bribes d’une histoire qui se perd au gré du temps qui passe  et efface les traces des hommes et de leur travail. 

Oubli des êtres qu’une machine de guerre a conduit vers la déchéance et la mort, oubli de ceux qui ont acté leur départ.  C’est ainsi une quête désespérée que de les réincarner au fil de pages saupoudrées d’incertitudes. Tout autre que Modiano aurait réinventé l’histoire, imaginé la fugue, les rencontres, et les circonstances qui ont amenés le père et la fille à accomplir ensemble le voyage vers la mort. Ce n’est pas ainsi que l’auteur de la Place de l’étoile ou de Un pedigree rend hommage aux disparus. Il crée des liens ténus entre les quelques éléments glanés au hasard de la lecture d’une petite annonce d’un journal de 1941, les recherches actives sur des fiches de police et ses déambulations dans la capitale. Et parce que l’adresse indiquée dans l’annonce est un lieu familier, la recherche obstinée commence. Les hypothèses s’intriquent avec les souvenirs personnels, les questions sont infiniment plus nombreuses que les réponses. 

La sordide réalité transparaît en filigrane, de plus en plus ténu alors que les témoins disparaissent peu à peu. La quête est tardive, la mémoire est infidèle et surtout ces immigrés étaient très isolés dans un Paris anonyme et menaçant.

Cette prospection tardive est le plus beau des hommages que l’on puisse rendre, en dehors de tout intérêt personnel et familial,  à une humble famille dont le sort, scellé par une machination aveugle, renvoie aux millions d’autres qui subirent les mêmes souffrances.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire