vendredi 10 juillet 2015

Les disparus de saint Agil

Pierre Véry








  • Poche: 304 pages
  • Editeur : Folio Junior (23 août 2007)
  • Collection : Folio Junior
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070577139
  • ISBN-13: 978-2070577132
  • Existe en version numérique








Le titre évoque plus volontiers le film de Christian Jacques, qui a réjoui toute une génération, au temps où les télévisions ne diffusant qu’une seule chaine en noir et blanc (la télécommande, pas encore inventée,, n’avait aucun intérêt!). Sorti en 1938, sa distribution permet de voir quelques têtes blondes encore inconnues à l’époque : Serge Regiani, Mouloudji.
Mais revenons au roman jeunesse : paru en 1935, il pointe avec justesse les inquiétudes que suscitela situation politique européenne, et qui transparaissent dans les échanges des profs de ce pensionnat situé près de Meaux. La vie y est rude, le confort plus que sommaire et les gamins qui y séjournent  ont peu d’alternative au bachotage (l’ambiance est carcérale) , si ce n’est que l’activité illicite de création de sociétés secrètes. C’est ainsi que Macroy, Sorgues et Beaume,  les Chiches Capons, se retrouvent de nuit dans la salle de sciences naturelles, pour parler de leur rêve : aller en Amérique (après avoir salué bien sûr Martin, le squelette)
Mais l’ambiance va brutalement changer dans l’établissement lorsque Sorgue disparaît. Et ce n’est que le début, puisqu’un professeur est retrouvé mort à la suite d’une chute dans l’escalier. Fugue, accident, peut-être pas puisqu’un deuxième élève se volatilise…

L’enquête est menée de front par un avocat détective et par Beaume. Le film prend quelques libertés par rapport au roman, et le dénouement diffère quelque peu. Peu importe. La lecture est agréable, l’intrigue bien menée, plus affutée qu’un Club des cinq, et tout à fait digne de lecteurs matures.

Lecture nostalgie, à la fois captivante et instructive, à lire et relire, comme à voir et à revoir.



Les disparus de Saint-Agil (III) par RioBravo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire