dimanche 14 février 2016

L'alliance des trois L'autre monde T.1

Maxime Chatham








  • Poche: 456 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (31 octobre 2012)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253169560
  • ISBN-13: 978-2253169567











Avec la naïveté de l’ignorance, je découvre sans préjugé le début de cette histoire post-apocalyptique, qui rapidement s’identifie comme une lecture jeunesse. Pas de problème, même les histoires où les chats portent des bottes, oi celles où les lapins sont toujours en retard me réjouissent. Au contraire, mettre à jour mes connaissances sur ce qui peut tenter les jeunes générations en matière d’aventure me convient parfaitement. Alors laissons tomber la logique ordinaire, pour faire place à celle de l’imagination, du rêve et de la légende.

New-York, de nos jours, comme on la connaît, mais pas pour longtemps : une tempête menace la ville, ce n’est pas la première, mais ça pourrait être la dernière….avant un monde mutant. Des phénomènes électriques ou magnétiques inexplicables se sont produit  sur ce qu’il reste de la ville. Pour Matt et ses deux copains, à peine la dernière bourrasque passée, la lutte pour la survie commence. Des monstres hideux et des créatures sur échasses rodent, Matt apparaît d’emblée comme un cible de choix. Alors c’est la fuite, et la confrontation à des périls inconnus, pour ces ados qui menaient jusque là une vie confortable, voire douillette.  Le but est de rejoindre une île où se sont rassemblés les survivants apparemment indemnes de toute évolution monstrueuse, tous des enfants, puisque les adultes ont disparus, se sont transformés en monstres sanguinaires ou se sont regroupés en horde meurtrière, que les ados appellent les Cyniks.
Le chemin est bien sûr semé d’embuches, mais l’arrivée sur l’ile n’est pas synonyme de repos, puisque les Cyniks sont aux portes de ce refuge. Pour ne rien arranger, il semble bien y avoir un traitre dans la communauté, et une présence mystérieuse hante l’un des manoirs. Ajoutons à cela les corvées ordinaires nécessaires pour survivre sans parents, les animaux mutants, énormes et agressifs (araignées, créatures marines, chauve-souris….), le quotidien n’est pas de tout repos.
Il semble bien aussi que le phénomène qui a décimé le monde civilisé a octroyé à la jeunesse épargnée des pouvoirs qu’ils commencent à découvrir.

Si j’étais ado, j’adorerais. En tant que possible monstre, Cynik ou juste disparu, j’apprécie aussi l’imaginaire de l’auteur. Reste que certaines ficelles sont assez épaisses, que les redites abondent, et qu’il existe quelques incohérences chronologiques (comment Matt et ses copains qui ont fuit immédiatement après la catastrophe peuvent-ils trouver une communauté déjà bien organisée, qui pourtant à vécu les mêmes événements en même temps?). De même les multiples actions qui laissent croire que tout est fichu pour nos héros sont trop récurrentes pour que l’on y reste sensible.

C’est tout de même globalement une très bonne lecture, appelant sans équivoque à poursuivre la découverte de la série


Dieu n'est peut-être qu'un concept, pour définir l'énergie de la vie. Et si Dieu n'était qu'une étincelle, celle qui est au cœur de la vie, si Dieu était à l'image de la Terre : un être sans conscience réflexive, juste une énergie : cette électricité vitale à l'existence, le principe même de la vie ?

*

Quand un problème vous semble insoluble, alors prenez de la hauteur. Ne regardez plus ce qui est petit, regardez l'ensemble, passez du micro au macro.
Car si vous n'avez pas trouvé la solution de l'intérieur, vous la trouverez de l'extérieur !








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire